De bon matin, après sa distribution électorale de petits pains à la gare de Lausanne, Pascal Dessauges (54 ans) met pour la première fois les pieds chez Tibits, le temps d’une interview. Le lieu lui plaît, le diktat du végétarisme au buffet de la gare, moins. Le candidat UDC à la succession de Pierre-Yves Maillard au Conseil d’Etat vaudois prend du plaisir dans sa campagne. Pour tenter de renverser la majorité du gouvernement, il a l’appui du PLR et s’étonne du fort soutien qu’il reçoit de ses membres (Pascal Broulis l’appelle quasi quotidiennement).