Eau-de-vie

Mais où est donc passée l’abricotine?

L’eau-de-vie d’abricot AOP fait toujours défaut dans les grandes surfaces, alors que la récolte 2018 a été belle. L’unique producteur conserve pour l’heure ce millésime dans ses cuves. Explications

«C’est reparti comme en 14.» Bernard Dupont, producteur d’eau-de-vie d’abricot à Saxon (VS), est heureux. La nature a été plutôt généreuse en 2018. Après plusieurs années difficiles, marquées par le gel, la grêle ou l’invasion des mouches suzukii, cette récolte a permis de renflouer les stocks, qui étaient vides. Au point d’atteindre même, à certains moments, la pénurie.

Cette période compliquée semble donc passée. Directeur adjoint de la Fondation du Château de Villa, à Sierre, Emmanuel Charpin confirme qu’aujourd’hui de l’eau-de-vie d’abricot est de nouveau disponible. «Tous les petits producteurs avec qui nous travaillons en ont», souligne-t-il. Mais on ne parle pas pour autant d’abricotine, car aujourd’hui il ne reste qu’un seul producteur qui se soumette au cahier des charges de l’AOP et dont l’eau-de-vie peut porter ce nom: la distillerie Morand à Martigny.