Une fois enregistrées, les données contenues dans le «passeport 10» ne peuvent plus être modifiées, a certifié mardi Markus Waldner aux médias réunis à Zurich. Selon le chef de projet à l’Office fédéral de la police (fedpol), la nouvelle pièce d’identité est protégée contre toute falsification de la signature électronique.

Le passeport 10 est valable dix ans pour les adultes et cinq ans pour les enfants. Il prend le relais des passeports 03 et 06 qui pourront encore être commandés jusqu’au 15 février. Ces derniers ne seront plus produits au-delà, même s’ils resteront valables jusqu’à échéance. Le passeport 06 comprend déjà une puce électronique. Mais celle-ci ne contient qu’une photo.

Les demandeurs peuvent commander le nouveau sésame dès le 24 février prochain. Ils ne pourront toutefois pas aller enregistrer leurs données biométriques avant le 1er mars et ce, sur rendez-vous. Une fois les données saisies auprès de l’un des 39 centres cantonaux ou d’une ambassade à l’étranger, le citoyen reçoit son passeport dans sa boîte aux lettres dans les dix jours.

Forfait spécial

Les personnes qui commanderont une carte d’identité en même temps qu’un passeport 10 bénéficieront d’un forfait spécial de 148 francs par adultes. Les deux pièces commandées ensemble coûteront 68 francs par enfant ou adolescent.

Dans certains cantons, les cartes d’identités pourront encore être commandées auprès des communes pendant deux ans. Au-delà, les centres cantonaux prendront le relais. En Suisse romande, seul le Jura a d’ores et déjà centralisé ce service, a précisé Stefan Kunfermann, porte-parole de fedpol.

Le peuple suisse a approuvé de justesse en mai dernier l’introduction du passeport biométrique. Les opposants au projet avaient dénoncé un «fichage obligatoire» et mis en garde face à une utilisation abusive des données enregistrées dans un registre centralisé au niveau fédéral.

Les Chambres évoquent actuellement une marche arrière sur ce point. Si la révision de la loi passe la rampe, les données biométriques ne seront plus consignées dans un registre. Au total, le nouveau passeport coûte 29 millions de francs à la Confédération.