Fin août, l’Association transports et environnement (ATE Vaud), avec le Groupement pour le 30 km/h, remettait à la présidente du Grand Conseil une pétition munie de 1635 signatures demandant au canton de favoriser la généralisation des 30 km/h à l’intérieur des localités. Ce texte a également été déposé au Conseil communal de Lausanne et sera aussi transmis aux communes vaudoises «afin de les encourager à multiplier les zones 30 km/h et le 30 km/h de nuit», précise l’ATE.