Le Conseil d’Etat genevois vise l’équilibre budgétaire d’ici à 2015. Parmi les projets de loi et de modifications réglementaires qu’il a adoptées, il prévoit la suspension du «bouclier fiscal» pour 2013 et 2014.

La mesure devrait rapporter 38 millions de francs par an, selon l’ATS. Le bouclier fiscal prévoit que les contribuables domiciliés à Genève ne supportent pas une charge d’impôts sur la fortune et le revenu supérieure à 60% de leur revenu net imposable.

L’exécutif envisage aussi de diminuer la commission de perception de l’impôt à la source de 3% à 2%. Cette remise est versée aux employeurs qui doivent retenir l’impôt à la source pour le compte de l’administration fiscale. Ce projet devrait augmenter les recettes du canton de quelque 11 millions de francs.