Le 14 juin prochain, Lotti Baumann se rendra à Aarau pour participer à la grève des femmes. La présidente de la section argovienne des paysannes et femmes rurales, membre du PDC, appelle toutes les habitantes de la campagne à la rejoindre. Plutôt inhabituel, le ton ne plaît pas à tout le monde. «Chez nous, ça ne se fait pas. Je dépense beaucoup d’énergie à convaincre les femmes que cette grève n’est pas conçue pour nuire ou attaquer, mais pour revendiquer des droits. Et aussi pour prendre conscience de notre situation.»