Le PDC valaisan semble orphelin au moment d’affronter les élections fédérales de cet automne. Sur les six élus que la «famille C» – PDC du Valais romand (PDCVr), PDC du Haut-Valais (CVPO) et chrétiens-sociaux du Haut-Valais (CSPO) – a placés sous la coupole fédérale en 2015, seul le sénateur haut-valaisan Beat Rieder (CVPO) sera candidat à sa propre succession.

Les raisons des départs sont multiples. Roberto Schmidt (CSPO) est devenu conseiller d’Etat en 2017. Empêtré dans une affaire de harcèlement, Yannick Buttet (PDCVr) a dû démissionner. Viola Amherd (CVPO) a remplacé Doris Leuthard au Conseil fédéral. Le conseiller aux Etats Jean-René Fournier (PDCVr) mettra un terme à sa carrière politique. Quant à Géraldine Marchand-Balet (PDCVr), elle a annoncé, vendredi dernier, qu’après une seule législature elle ne se représenterait pas.