Neuf, sept et six ans de réclusion, telles sont les peines requises par le Ministère public munichois contre les trois adolescents zurichois accusés de tentative de meurtre. Agés de 16 ans au moment des faits, ils avaient tabassé des passants en juin 2009 à Munich.

Les trois garçons se sont rendus coupables de tentative de meurtre et de lésions corporelles graves, a estimé jeudi après-midi la procureure de la Justice munichoise des mineurs. Concernant le principal accusé, le Ministère public retient le chef d’accusation de tentative de meurtre dans deux agressions et dans une seule pour les deux autres prévenus.

Après le réquisitoire de la procureure, la défense doit elle aussi prononcer ses conclusions à l’issue d’un procès qui aura duré plus de 8 mois. Les plaidoiries des avocats des prévenus doivent se terminer jeudi encore, a indiqué la porte-parole du Ministère public munichois Barbara Stocker.

Principale victime défigurée

Les faits remontent au 30 juin 2009. En voyage d’étude à Munich avec leur classe de Küsnacht (ZH), les prévenus ont d’abord agressé trois personnes dans un parc avant de tabasser deux passants sans raison.

La principale victime - un homme d’affaire d’Allemagne du nord - a été totalement défigurée sous les coups des adolescents. Les blessures infligées avaient mis la vie de cette personne en danger. Elle souffre aujourd’hui encore de séquelles.

Aveux tardifs

La police a arrêté les trois adolescents quelques heures après les agressions. Deux des trois prévenus ont reconnu les faits durant le procès, l’un deux présentant en outre ses excuses. La procureure aurait davantage tenu compte de ces aveux s’ils avaient été faits au début du procès, a déclaré la porte-parole aux médias. Le troisième accusé est resté muet durant le procès. Aujourd’hui âgés de 18 ans, les trois jeunes sont détenus à Munich depuis le soir des faits. Le jugement est attendu dans les dix prochains jours. En Allemagne, la peine maximale pour les mineurs s’élève à 10 ans de réclusion