Guy Parmelin ne devrait pas gravir le perron de l'Elysée en novembre prochain, comme cela était prévu pour la traditionnelle visite bilatérale annuelle en France du président de la Confédération. L'information, d'abord donnée par la SonntagsZeitung, a été confirmée au Temps ce dimanche matin. «Nous pouvons confirmer qu'une rencontre avec le président Macron était prévue en novembre. Comme la visite n'avait pas encore été définitivement convenue, on ne peut pas parler pas d'une annulation d'un rendez-vous confirmé. Il ne s'agissait pas non plus d'une visite d'État, mais seulement d'une visite de travail du président, une visite dite présidentielle» estime le DFAE dans un communiqué.