Le monde paysan craignait un Armageddon, l’astéroïde n’a pas touché terre. Ce dimanche, les deux propositions anti-pesticides ont été terrassées par la majorité de la population. Un ouf de soulagement a parcouru la campagne, dont la majorité des représentants s’alarmait des conséquences d’un double oui depuis plusieurs années.

Les solutions proposées étaient peut-être trop drastiques, pas assez équilibrées, trop punitives. Il n’est plus temps de refaire le match. A l’heure du bilan, une conclusion s’impose cependant: la population a dit non mais la thématique l’a touchée.