Affaire Maudet

Petra Gössi réclame toujours la démission de Pierre Maudet

Dans une prise de position, la présidente du PLR suisse estime toujours que «la confiance a été durablement détériorée»

La présidente du PLR, Petra Gössi, ne relâche pas la pression. Dans une prise de position adressée au Temps, elle confirme la demande de démission que la direction du parti suisse avait adressée à Pierre Maudet après s’être entretenue avec lui le 28 novembre dernier.

Sur un ton martial, elle relève que «moins de la moitié des personnes présentes ont soutenu Pierre Maudet. L’assemblée de mardi soir a surtout mis en avant le fait que Pierre Maudet, par son comportement, divise et nuit au PLR genevois. Cette décision ne change en rien les points qui sont déterminants pour nous. Le PLR suisse maintient par conséquent sa demande de démission du 28 novembre 2018. La confiance a été durablement détériorée», martèle-t-elle.

Le Genevois s’était rendu à Berne

Ce jour de novembre, le comité directeur du parti national avait décidé à l’unanimité d’exiger le départ du conseiller d’Etat genevois. Elle l’avait convoqué pour une audition. Après avoir laissé entendre qu’il ne répondrait pas à la convocation que Petra Gössi lui avait adressée, Pierre Maudet s’était finalement rendu à Berne.


Nos récents articles sur l’affaire Maudet


«Nos valeurs ont été bafouées»

La décision de l’assemblée du PLR genevois amplifie-t-elle le dégât d’image causé au parti? Réponse de Petra Gössi: «Nos membres, nos élus, la population dans son ensemble doivent pouvoir s’identifier à nos valeurs. Elles ont ici été bafouées et nous ne pouvons tolérer ce manquement. Je pense que les électeurs ont compris que le comportement de Pierre Maudet n’est en rien le reflet des valeurs du PLR.»

Lire aussi: Entre Berne et Pierre Maudet, la rupture est consommée

Que dit-elle de la démission annoncée par le président du parti cantonal, Alexandre de Senarclens? «Nous regrettons la probable démission du président de la section cantonale genevoise et d’autres membres de la présidence genevoise et condamnons le fait qu’une fois de plus Pierre Maudet ait fait passer son intérêt personnel avant celui du parti.» Elle précise être «en contact» avec les élus fédéraux du PLR genevois, Christian Lüscher, Hugues Hiltpold et Benoît Genecand, avec qui elle a pu s’entretenir mardi soir. «Nous continuerons à analyser la situation de près», fait-elle encore savoir.

Plus de contenu dans le dossier

Publicité