La conseillère nationale Petra Gössi (SZ) est candidate à la présidence du PLR. «Après une première discussion exploratoire avec la commission de sélection, j'ai pris la décision de me porter candidate à la présidence», écrit la juriste samedi dans un communiqué.

Originaire de Küssnacht am Rigi (SZ), Petra Gössi est née en 1976 à Lucerne. Elle est conseillère nationale depuis 2011. Actuellement à l'étranger pour des raisons professionnelles, elle se tiendra à disposition des médias à partir du 15 février, précise-t-elle.

«Potentiel de mobilisation»

Présidente de la section cantonale du PLR depuis mai 2012, Petra Gössi (@PetraGoessi sur Twitter) a été députée au parlement schwytzois entre 2004 et 2011. Au Conseil national, elle est membre de la commission de rédaction, de la commission de l'économie et des redevances et de la commission des affaires juridiques.

La commission de sélection a pour mandat de récolter les candidatures, d'auditionner et d'évaluer les candidats. La nouvelle présidente ou le nouveau président doit notamment être indépendant de tout intérêt économique particulier, avoir un potentiel de mobilisation et d'identification à l'interne du parti, sans oublier une crédibilité générale et liée également à la défense d'une politique libérale.

Election le 16 avril

Le dépôt des candidatures est fixé au 29 février 2016. L'assemblée des délégués élira le 16 avril à Berne son président, qui succédera au démissionnaire Philipp Müller. Ce dernier dirige le parti depuis 2012. Il a annoncé en décembre dernier sa décision de quitter la présidence. Selon le vice-président du PLR, Christian Lüscher, le parti se tournera certainement vers la jeune génération. Il estime qu'il est «peut-être trop tôt» pour un Romand.

Quant au conseiller national bernois Christian Wasserfallen, qui faisait figure de favori, il a annoncé ce dimanche qu'il renonçait à se présenter. La fonction n'est pas conciliable avec sa situation actuelle et ses engagements, dit-il: