Il n’y a pas eu de surprise ni de suspense concernant la votation sur la loi Covid, qui crée la base légales pour les nombreuses aides à l’économie et à la population. Dès ce midi, les instituts de sondage ont donné de premières projections à 61% de oui.

Les référendaires, soit les Amis de la Constitution, un mouvement citoyen «apolitique» qui compte désormais près de 10 000 membres, remportent cependant un succès d’estime. Ils recueillent près de 40 % des suffrages, alors qu’ils se sont battus seuls contre tous: le Conseil fédéral, les cantons et tous les partis à l’exception de l’UDC. «Nous allons continuer le combat en lançant un nouveau référendum contre le certificat sanitaire», a annoncé le coprésident du mouvement Walter Boxler.

Suivez cette journée de votations fédérales et cantonales

Nouvelle cible, le certificat covid

Le certificat sanitaire a fait son apparition dans la loi Covid en mars, soit après la version du projet de loi présentée dans la brochure d’information du Conseil fédéral pour la votation de ce week-end. C’est la raison pour laquelle ce mouvement d’opposition a accusé le Conseil fédéral de mener une «pure propagande d’Etat». Lorsqu’ils ont appris vendredi dernier que le gouvernement annonçait de nouveaux allègements pour la population, parfois à condition d’être détenteur d’un passeport vaccinal, les Amis de la Constitution ont fustigé des «mesures discriminatoires» contre lesquelles ils veulent toujours se battre.

Durant la campagne: La colère des opposants à la loi covid