Le résultat est tombé peu avant 13 heures. Alors qu'il était au coude à coude avec son adversaire UDC Hansjörg Knecht, Philipp Müller a été élu au Conseil des Etats. L'honneur est sauf: après un premier tour difficile, le président libéral-radical a remporté dimanche le second tour de l'élection argovienne à la Chambre des cantons.

Le politicien âgé de 63 ans a obtenu 63 174 voix, contre 53 824 suffrages pour son concurrent UDC. La démocrate-chrétienne Ruth Humbel, pour qui la gauche et le centre avaient appelé à voter, termine troisième avec 35 909 voix, selon le décompte final.

Ce sont les villes d'Aarau et de Baden qui semblent avoir fait la différence. Le suspens a duré une bonne heure: après le dépouillement de sept des onze districts, les plus campagnards, le conseiller national libéral-radical n'avait que très peu d'avance sur son concurrent UDC. Finalement, ce dernier n'est pas parvenu à ravir le siège PLR. 

Philipp Müller représentera son canton à la Chambre haute en compagnie de la socialiste Pascale Bruderer Wyss, élue au premier tour.

Victoire PLR à Zurich aussi

Le PLR a remporté un siège supplémentaire à Zurich, où le suspens était moins grand quant à l'issue du deuxième tour au Conseil des Etats. Dès le début du dépouillement, Ruedi Noser a fait la course en tête devant l'UDC Hans-Ueli Vogt. L'entrepreneur de 54 ans a obtenu 150 548 voix. Il succède à son collègue de parti Felix Gutzwiller et siègera en compagnie du socialiste Daniel Jositsch. Le professeur de droit pénal avait été élu au premier tour.

Les Verts n'ont pas réussi à placer leur candidat, Bastien Girod. Néanmoins, en terminant second avec 106 946 suffrages, le conseiller national réalise un score plus qu'honorable, il a même dépassé Hans-Ueli Vogt entre les deux tours, malgré l'appel de quelques personnalités socialistes à élire Ruedi Noser pour faire barrage à l'UDC.

Avec 74 758 voix, le candidat de l'UDC réalise un résultat décevant. Une partie de son propre électorat craignait peut-être qu'un second politicien de gauche ne soit élu après Daniel Jositsch le 18 octobre, le 18 octobre. Certains électeurs auraient ainsi donné leur voix à Ruedi Noser pour empêcher une élection de Bastien Girod. Le taux de participation a atteint 38,73%.

Résultat final

Avec ces deux succès, le PLR consolide sa progression du 18 octobre dernier; le parti avait gagné 3 sièges au National, il en remporte deux de plus aux Etats où il détient désormais 13 des 46 fauteuils. Le PLR est à égalité avec le PDC. Les Verts libéraux ont disparu de la Chambre haute et le PBD a sauvé son unique mandat.

L'UDC s'inscrit dans un mouvement inverse. Suite aux échecs de ce dimanche en Argovie et à Zurich, précédés par d'autres second tours défavorables - à Fribourg par exemple - , le parti conservateur n'est pas parvenu à consolider au Conseil des Etats le succès remporté au National, où il avait gagné 11 sièges. Comme en 2011, il conserve 5 représentants à la Chambre des cantons.

A gauche, le PS a lui progressé d'un siège, il en détient 12 en tout. Quant aux Verts, leur dernier espoir de faire élire l'un des leurs s'est évanoui dimanche avec l'échec de Bastien Girod. Le Genevois Robert Cramer restera le seul et unique sénateur écologiste de cette législature.