Avec 6731 Ukrainiens ce lundi, Berne figure parmi les cantons qui ont accueilli le plus de réfugiés depuis le début de la guerre en février. Pour faire face à l’afflux – qui pourrait atteindre 10 000 à 20 000 personnes d’ici la fin de l’année sur sol bernois –, les autorités ont notamment annoncé début avril la construction d’un centre d’accueil en éléments préfabriqués (containers) au Viererfeld, dans la banlieue bernoise. Il pourra accueillir jusqu’à 1000 personnes, avec une mise en fonction progressive dès la mi-juin.