Tout arrive. Pierre Bayenet, avocat des opprimés, prétendant malheureux au poste de procureur général du canton de Genève et actuel candidat de l’extrême gauche aux prochaines élections fédérales, se lance dans une démarche commerciale. Sans complexe aucun. «Je veux proposer un service utile à la population et gagner de l’argent avec cette offre», a déclaré ce mercredi l’homme de loi en présentant sa plateforme «monavocatenligne.ch» à la presse.

Le concept n’est pas fondamentalement nouveau. Il existe déjà en Suisse des sites de conseils spécialisés ou gratuits. L’originalité de ce service réside surtout dans son offre forfaitaire, inspirée d’une expérience passée au sein de la permanence juridique, et qui se pratique déjà avec succès à l’étranger, notamment aux Etats-Unis.

En résumé, le client peut exposer son problème (en 2500 mots au maximum), via un formulaire, et poser une question moyennant un paiement immédiat et sécurisé de 120 francs. Dans un délai de 24 heures, Pierre Bayenet, ou l’une de ses deux collaboratrices, répond de manière détaillée. Le client peut encore demander un complément d’information en lien avec cette réponse dans un nouveau délai de 24 heures. Un devis est adressé si la rédaction d’actes ou de courriers s’avère nécessaire de la part de l’avocat. Quant à ceux qui s’aventureront à attacher une pièce de 2000 pages à leur question, ils se verront poliment éconduits et remboursés.

«Mieux, plus simple, moins cher.» Pierre Bayenet fait la promotion de sa nouvelle entreprise tout en visant une clientèle peu mobile et pas forcément prête à pousser la porte d’une étude. Divorce, conflits de travail ou de loyers, commandements de payer, retraits de permis, contraventions contestées, l’avocat se voit surtout œuvrer dans ces domaines. A terme, si le succès est au rendez-vous, il espère offrir le même service en allemand et en anglais. Pierre Bayenet garantit la confidentialité de l’opération. Il promet aussi «une relation privilégiée et personnalisée». Avec un tel décor virtuel, cela reste à démontrer.