justice

Pierre Condamin-Gerbier retrouve la liberté

L’ex-cadre de la banque genevoise Reyl & Cie pourrait être jugé en procédure simplifiée

Pierre Condamin-Gerbier retrouve la liberté

Justice Vers une procédure simplifiée

Ancien cadre de la banque genevoise Reyl & Cie, Pierre Condamin-Gerbier a été remis en liberté mercredi, a indiqué son avocat Edmond de Braun, confirmant une information de la RTS. La décision a été prise par le tribunal bernois des mesures de contrainte, sur demande du Ministère public de la Confédération (MPC), qui n’a pas demandé le prolongement de sa détention.

Espionnage économique

Témoin clé dans l’affaire Cahuzac, Pierre Condamin-Gerbier avait été placé en détention provisoire le 5 juillet dernier dans le cadre d’une instruction ouverte par le MPC pour espionnage économique. Entendu en juin par une commission parlementaire française, l’ex-banquier avait affirmé posséder une liste de personnalités politiques françaises détentrices d’un compte en Suisse. La liste aurait été transmise à la justice française le 2 juillet, ce qu’Edmond de Braun a démenti par la suite, expliquant que son client avait voulu «faire taire les menaces dont il faisait l’objet» en brandissant des noms de politiciens. A la suite des déclarations de Pierre Condamin-Gerbier dans les médias, Reyl & Cie avait déposé plainte contre lui pour «vol, falsification de document et violation du secret professionnel et commercial». Le 6 août dernier, le Tribunal pénal fédéral avait rejeté un recours de Pierre Condamin-Gerbier et maintenu sa détention.

Selon nos informations, l’instruction serait terminée, les commissions rogatoires adressées à la France étant restées lettre morte. Reste le choix de la procédure: si Pierre Condamin-Gerbier passe aux aveux, le MPC pourrait donner son accord pour une procédure simplifiée. La remise en liberté de l’ancien banquier est assortie de mesures de substitution: Pierre Condamin-Gerbier devra se présenter chaque semaine à la police .

Publicité