Candidat pour revenir au Conseil d’Etat, Pierre Maudet est à nouveau scruté dans ses faits et gestes. Lundi, le Tages-Anzeiger a consacré une page à la naturalisation accélérée d’un banquier libanais, bénéficiaire des conseils du magistrat en juillet puis en septembre 2015, qui chapeautait alors l’Office cantonal de la population et des migrations (OCPM). F.F. avait accompagné en mai le conseiller d’Etat lors d’un séjour de promotion économique à Dubaï, avant de le retrouver en novembre à Abu Dhabi, partageant un repas dans le cadre du fameux voyage qui a valu à Pierre Maudet une condamnation pour acceptation d’un avantage. Suite à ce jugement du Tribunal fédéral, la Cour de justice genevoise doit encore fixer prochainement une peine.