Une fois de plus, le Conseil fédéral soumet aux Suisses un projet d’acquisition d’avions de chasse. Après la déconvenue du Gripen en 2014, l’exécutif soutient qu’un nouvel échec sonnerait le glas de la défense aérienne helvétique. Auteur d’un livre intitulé Politique de défense de la Suisse. Pour un concept progressiste et pragmatique et membre de l’assemblée parlementaire de l’OTAN, le conseiller national Pierre-Alain Fridez (PS/JU) en doute. Il s’exprime sur la question.

Lire aussi: Achat d’avions de chasse: un budget et un principe aux urnes, mais peu de détails