C’est un peu un secret de polichinelle que le conseiller national Pierre-Yves Maillard a fini par éventer. Comme pressenti, le poids lourd socialiste vaudois a annoncé ce samedi dans 24 Heures ses ambitions pour le Conseil des Etats aux élections fédérales de 2023. Selon l’expression consacrée, le voici candidat à la candidature. Il devra en effet d’abord gagner le match interne au PS vaudois contre un autre dinosaure, Roger Nordmann, chef du groupe socialiste aux Chambres fédérales. Le vainqueur défiera ensuite les prétendants des autres partis. S’il devait partir au combat en tandem avec la sénatrice verte en fonction Adèle Thorens Goumaz (qui fera la lumière sur ses intentions d’ici la fin de l’année), un duel fratricide entre cousins de gauche n’est pas exclu non plus. La bataille s’annonce enlevée et disputée.