Innovation

Les pires cadeaux de Noël mis aux enchères à Thoune… pour la bonne cause

Que faire d’un livre de cuisine avec des formes à raviolis ou d’une écharpe «Jeux olympiques 2026»? Une centaine de cadeaux décevants ont été vendus aux enchères à Thoune. Les recettes permettront d’acheter un nouveau défibrillateur pour la région

Comme chaque année, de nombreuses personnes ont été déçues en découvrant ce que leur avait laissé le Père Noël sous le sapin. Que faire de ces cadeaux que l’on ne veut pas:eBay, le grenier ou directement la poubelle? La ville de Thoune (BE) innove – avec succès.

Une centaine de cadeaux qui n’ont pas soulevé la joie de leur destinataire ont été vendus aux enchères lors du premier Marché des longs visages. Les recettes de l’opération suffisent pour acheter un nouveau défibrillateur pour la région.

Pour la bonne cause, plus d’un habitant de Thoune a fait le déplacement jeudi soir. Même les chasseurs de bonnes affaires se sont mélangés au public, bien que leur enthousiasme soit limité.

Lire aussi: Je donne donc je suis

La raison en est simple: ce qui n’emballe pas à Noël ne déclenche pas non plus l’enthousiasme lors de la dernière semaine de l’année. Qui veut une écharpe «Jeux olympiques 2026», avec une signature du président du FC Sion, Christian Constantin?

Album de photos sur la Macédoine

Qui a besoin d’un livre de cuisine avec des formes à raviolis? Pourquoi conserver un album de photos sur la Macédoine dans son salon? Et la sculpture en argile d’une artiste de Steffisburg (BE) est-elle vraiment un gain esthétique pour mon jardin?

Un saint Nicolas en chocolat de 4 kilos trouve aussi difficilement une utilité. Acheté pour 199 francs, il est parti aux enchères pour 75. C’est le sort d’un certain nombre d’autres objets.

Une machine à café dont la beauté n’apparaît pas immédiatement n’a pas trouvé preneur. Une femme au premier rang avait averti le public avant le début de l’enchère: sa cousine en possède également une et elle ne vaut même pas le prix minimum fixé à 50 francs.

Toujours est-il: certains cadeaux ont pris de la valeur sous le marteau du commissaire-priseur. Ainsi, le Song Book de Stephan Eicher et de Martin Suter a été acquis pour 55 francs; sa valeur originale était de 30 francs.

Lire également: En Italie, ce grand chef nourrit les démunis

A la poubelle

Au final, le premier Marché des longs visages est un succès: 200 visiteurs et 2500 francs de recette. L’idée vient de Nuremberg (D). Il y a vingt ans, des éboueurs ont fait de grands yeux lorsqu’ils ont découvert dans les poubelles plusieurs cadeaux encore dans leur emballage. Ils ont cherché une voie pour valoriser leurs contenus.

Depuis, la mise aux enchères des cadeaux qui n’ont pas plu est entrée dans la tradition; presque une antithèse au marché de Noël. Les organisateurs de Thoune sont également satisfaits et pensent à une nouvelle édition l’année prochaine.

En Suisse, on connaît déjà l’opération caritative 2 x Noël menée par La Poste. Elle permet à ceux qui ne veulent pas de leur cadeau de le transmettre à la Croix-Rouge.

Publicité