Demandez aux parlementaires quel est le démocrate-chrétien qui crève le plus l'écran depuis l'automne dernier, vous obtiendrez toujours le même nom: Pirmin Bischof.

Avocat et, docteur en droit, ce Soleurois de 49 ans, décrit comme joyeux drille, amateur de carnaval et rassembleur, fait déjà partie de la présidence élargie du parti. Très écouté sur les questions économiques, il est l'auteur d'une motion qui demande une meilleure protection des épargnants et des avoirs du troisième pilier.

Son nom a déjà été évoqué pour reprendre la présidence du parti au cas où Christophe Darbellay aurait été élu au Conseil d'Etat valaisan. Le PDC du Valais romand en a décidé autrement. Mais ce n'est que partie remise pour Pirmin Bischof.