La Fédération des entreprises romandes (FER) accueille plutôt favorablement les propositions du laboratoire d’idées Foraus pour inciter les syndicats à sortir de leur politique de la chaise vide concernant l’accord institutionnel avec l’UE. «Il est positif qu’il y ait dans ce débat des acteurs qui s’activent pour sortir ce dossier de l’ornière», déclare son directeur général, Blaise Matthey. En revanche, les syndicats ne bougent pas d’un pouce.