Pius Knüsel, directeur de la Fondation suisse pour la culture Pro Helvetia, quittera ses fonctions à la fin septembre 2012. Après dix ans d’engagement en faveur de l’encouragement de la culture au niveau national, il veut changer d’orientation professionnelle.

Pius Knüsel, directeur de la Fondation suisse pour la culture Pro Helvetia depuis le 1er juillet 2002, remettra ses fonctions à la fin septembre 2012. Selon lui, le moment est idéal pour un changement de direction: la fondation a mené à bien la réorganisation que la loi sur l’encouragement de la culture lui imposait et fonctionne de manière excellente à l’interne. Il souligne que sa démission n’est aucunement liée à l’ouvrage Der Kulturinfarkt, dont la publication en mars a suscité des réactions controversées.

Le poste de nouvelle directrice ou nouveau directeur sera mis au concours en juin 2012. La nomination est de la compétence du conseil de fondation, composé de neuf membres. Andrew Holland, directeur adjoint, dirigera les affaires de la fondation pendant la période intérimaire.