Suisse-UE

Le plan B pour sauver l’accord institutionnel avec l’UE

Quelques politiciens proposent que la Suisse paraphe l’accord institutionnel, tout en y greffant une déclaration dans laquelle elle précise ses réserves

Les uns parlent d’une «fausse bonne idée», les autres d’un plan B digne d’être examiné. Alors que le projet d’accord institutionnel avec l’UE, qui doit consolider la voie bilatérale, paraît cliniquement mort, quelques voix constructives cherchent à sortir de l’impasse. Elles proposent que le Conseil fédéral paraphe l’accord, tout en rédigeant une déclaration – bilatérale si possible, voire unilatérale si nécessaire – dans laquelle il émettrait ses réserves sur les points controversés que sont la protection des salaires et la directive sur la citoyenneté.

A lire aussi: Les enjeux historiques de l’accord institutionnel