C’était il y a dix jours. Alors que la température avoisinait les 30 degrés et que le ciel brillait de bleu à perte de vue, un événement tragique est venu ternir l’après-midi à l’aérodrome de Montricher. A peine quelques minutes après avoir été lâché dans les airs par son remorqueur, le planeur d’un ressortissant belge de 63 ans domicilié dans le canton de Vaud s’est écrasé à 500 mètres de la buvette du Mont-Tendre. Ce lundi, une cérémonie d’adieu a eu lieu à Montricher, là où le pilote a décollé pour toujours. Récemment élu à la présidence de l’aérodrome de Montricher, Sylvain Rochat a été ébranlé par ce drame. «Ça nous a tous beaucoup attristés, car c’était un super pilote. Nous sommes une toute petite communauté. Donc quand un incident de cette envergure survient, ça nous laisse sous le choc.»