Pôle muséal

Plateforme 10 accueillera aussi la culture du bâti

Le chantier de l’édifice qui abritera le Musée de l’Elysée et le Mudac dans Plateforme 10 à Lausanne va commencer. A terme, l’architecture aura aussi sa vitrine sur le site

Après les beaux-arts, la photographie et le design contemporain, l’architecture et ses disciplines parentes auront aussi leur écrin sur le site de Plateforme 10, le pôle muséal de 22 000 m² en chantier aux abords de la gare de Lausanne. «Cette vitrine permettra de montrer au public nos projets», explique Eligio Novello, le président du comité de pilotage de la Fondation Culture du Bâti (CUB), qui regroupe 16 entités. Il cite Ecrans urbains, une manifestation organisée par la CUB et dédiée aux films sur la ville, le paysage et l’architecture. Si l’emplacement précis reste à définir, les espoirs se tournent vers «la tête du site de Plateforme 10, côté gare», évoque l’architecte.

Des surprises à venir

Cette information encore officieuse est tombée vendredi, lors de la pose de la première pierre du second bâtiment implanté dans ce lieu. «Le canton et la ville vous réservent de prochaines surprises», a lancé le conseiller Pascal Broulis, chargé des constructions, durant la cérémonie, sans vouloir en dire plus. Il devrait faire une annonce officielle en ce sens le 26 novembre.

Lire aussi: «Les musées doivent entrer en interaction avec leur public»

Le bâtiment dont le chantier vient d’être lancé sera un cube de marbre blanc percé d’une faille centrale vitrée, signé par les architectes portugais Aires Mateus. Dénommé «Un musée, deux musées», il réunira les collections de design et d’arts appliqués contemporains (Mudac) et celles de photographie (Musée de l’Elysée). Sur une surface totale de plus de 15 000 m², l’Elysée occupera le premier étage, le Mudac le deuxième. Un espace commun avec boutique et librairie les séparera. Le déménagement permettra aux actuels musées de doubler leur espace d’exposition.

Encore 12 millions à trouver

«Un musée, deux musées» a été budgété à 100 millions de francs, dont 20 millions proviennent de la ville de Lausanne, 40 du canton et 40 autres de fonds privés. Sur cette dernière part, 28 millions ont été trouvés à ce jour, explique la députée PLR Catherine Labouchère, qui préside la Fondation de soutien Plateforme 10, confiante dans la possibilité de boucler ce financement.

Ce second bâtiment vient s’ajouter au nouveau Musée cantonal des beaux-arts (mcb-a), en cours d’achèvement. Budgété à 83 millions, il sera inauguré dans un an. Promis à un «rayonnement international», Plateforme 10 devrait être entièrement ouvert au public à l’automne 2021.

Lire aussi: L’innovation numérique au cœur du musée de demain

Publicité