Il y aura un 2e tour à l'élection au Conseil des Etats dans le canton de Fribourg le 10 novembre. Le PLR lance dans la bataille sa candidate Johanna Gapany, arrivée troisième dimanche. L'UDC dira mardi soir si elle maintient ou non Pierre-André Page.

«Nous avons décidé de maintenir la candidature de Johanna Gapany en raison de la qualité de sa campagne au 1er tour et de notre volonté d'offrir une alternative", a expliqué mardi à Fribourg Sébastien Dorthe, président du PLR fribourgeois. La décision a été arrêtée à l'unanimité des 20 membres du comité directeur présents, réuni dès 7h.

«Nous partons sans alliance», a précisé Sébastien Dorthe. Interrogé sur le risque de fâcher le PDC, son allié traditionnel, le président du PLRF a réfuté toute volonté de s'en prendre à lui, et encore moins à Beat Vonlanthen, son candidat sortant au 2e tour. La question se pose dans la perspective des élections cantonales de 2021.

Nos portrait des nouveaux élus: Les nouveaux visages romands au parlement fédéral

Jeunesse en avant

Johanna Gapany, 31 ans, blogueuse occasionnelle sur le site du Temps, s'est quant à elle dite très motivée à l'idée d'affronter la campagne de 2e tour, qui sera très courte. «J'ai la jeunesse pour moi», a ajouté la Gruérienne, également députée au Grand Conseil et conseillère communale à Bulle. Elle a rejeté vouloir déterrer la hache de guerre à l'égard du PDC.

«Je suis candidate pour les Fribourgeois et non contre les autres candidats ou partis», a affirmé Johanna Gapany, qui au passage a relevé avoir passablement progressé dans la langue allemande au cours de la campagne du 1er tour. Si la candidate PLR parvient à ses fins, elle sera la première femme fribourgeoise à siéger au Conseil des Etats.

Notre portrait en février 2019: Johanna Gapany, enfant chérie du PLR fribourgeois

Pas une surprise

La volonté du PLR de maintenir Johanna Gapany avait déjà transparu dimanche dans les réactions recueillies sur le site de Miséricorde de l'Université de Fribourg, où les acteurs politiques du canton s'étaient rassemblés. Le PDC avait alors affirmé espérer un retrait au nom de l'alliance habituelle entre les deux partis bourgeois.

Le PLR devra maintenant agir rapidement pour relancer sa campagne. Sébastien Dorthe a mentionné un budget de 30'000 à 50 000 francs pour l'heure. Johanna Gapany compte déjà mettre son "énergie et ses idées pour le canton", afin de rattraper le retard de moins de 4000 suffrages affiché dimanche par rapport à Beat Vonlanthen.

Dimanche soir, 20 octobre: Le nouveau visage de Fribourg

Trois candidats au moins

Le 2e tour opposera au minimum trois candidats. Il s'agit du PS sortant Christian Levrat (49 ans), autre Gruérien, arrivé largement en tête, avec plus de 13'000 suffrages d'avance sur son collègue à Berne depuis 2015 le Singinois Beat Vonlanthen (62 ans), et de ce dernier. Leurs partis respectifs ont décidé de les maintenir lundi soir déjà.

A noter encore que l'UDC se trouve aussi en position de maintenir son candidat Pierre-André Page, arrivé quatrième. Ce dernier est déjà sûr de rester à Berne, dans la mesure où il a été reconduit au premier rang des élus fribourgeois au Conseil national dimanche. Le comité central du parti cantonal se déroulera mardi soir.