Genève

Plus de 8300 signatures contre la loi genevoise sur la laïcité

Pour les signataires, la loi sur la laïcité ne respecte pas la liberté de religion, bafoue le droit du travail et discrimine les femmes portant le voile. Les quatre référendums devraient aboutir à une votation

A Genève, les quatre référendums convergents lancés contre la loi sur la laïcité ont été déposés mercredi avec plus de 8300 signatures. Au total, 5227 signatures valables seront nécessaires pour que la loi soit soumise à votation.

Lire aussi: L’islam au cœur du débat sur la laïcité

Le député d’Ensemble à gauche Pierre Vanek s’est félicité de la mobilisation contre une loi qui ne respecte par la liberté de religion, qui bafoue le droit du travail, et exclut du marché du travail les femmes portant le voile. «Nous sommes pour une laïcité qui ne discrimine pas les religions.»

La loi genevoise sur la laïcité réglemente le port de signes religieux dans l’espace public. Elle interdit notamment les signes religieux ostentatoires pour les membres des exécutifs, les élus des parlements lorsqu’ils siègent et les fonctionnaires dans l’exercice de leur fonction.

Une loi vue comme anticonstitutionnelle

Pour la conseillère municipale des Verts de Meyrin Sabine Tiguemounine, cette loi crée un problème qui n’existe pas. Elle entend diriger la façon dont les femmes doivent s’habiller et discrimine celles qui sont de confession musulmane. Pour l’élue, il faut une loi qui respecte l’expression religieuse.

La loi sur la laïcité risque aussi d’être attaquée en justice, car considérée par ses détracteurs comme anticonstitutionnelle. Tant que la loi n’est pas promulguée, elle n’a pas d’existence légale, a toutefois rappelé Pierre Vanek. Le député estime qu’il faudra attendre le résultat de la votation avant d’envisager de saisir les tribunaux.

Lire aussi: A Genève, la loi sur la laïcité de l'Etat est fusillée par quatre référendums

Publicité