La construction de parcs éoliens et d’installations hydrauliques est trop lente. La possibilité de s’opposer à chaque étape du processus étire le temps, si bien que certains projets peuvent mettre vingt ans pour se réaliser. Fort de ce constat, le Conseil fédéral veut donner un coup d’accélérateur.