La vague Omicron, et ses quelque 20 000 cas quotidiens, continue de déferler sur la Suisse. Cette hausse des contaminations représente un défi pour les hôpitaux et pour les entreprises, confrontés à du personnel absent après avoir été testé positif au Covid-19 ou en quarantaine en tant que «cas contact». La situation pourrait encore se tendre: la moitié de la population suisse pourrait être touchée par le Covid-19 en quelques semaines, avertit dimanche Richard Neher, membre de la task force scientifique et chercheur en virologie, dans la SonntagsZeitung.