Zurich

La police zurichoise arrête une passagère soupçonnée de lien avec des groupes extrémistes

Dans la nuit de jeudi à vendredi, la police zurichoise a arrêté une passagère d’un bus en provenance d’Allemagne dont les déclarations étaient «incohérentes». Soupçonnée d’appartenir à un groupe extrémiste, elle a été remise à la police de Schaffhouse

La police cantonale zurichoise a inspecté les voyageurs d’un bus Flixbus en provenance d’Allemagne dans la nuit de jeudi à vendredi, suite au signalement par le corps des gardes-frontière d’une passagère suspecte. Lors d’un contrôle de routine un peu plus tôt à Thayngen, dans le canton de Schaffhouse, les gardes-frontière ont retenu une femme en raison de ses déclarations «incohérentes», indique la police dans un communiqué.

Après clarification, les autorités ont fait part aux forces de l’ordre zurichoises d’indices de «contacts possibles avec des groupes religieux extrémistes», ajoutant que d’autres passagers du même bus à destination de Zurich pourraient être en lien avec la femme. Après avoir contrôlé les passagers et leurs bagages durant près de quatre heures, aucun autre individu suspect n’a été signalé. Quant à la femme retenue à Thayngen, son identité n’a pas pu être établie avec certitude. Elle a été remise à la police de Schaffhouse.

Publicité