Commentaire

Ces politiciens qui ne savaient pas

Oskar Freysinger, professeur de langue et de culture allemande au collège de la Planta, à Sion, ne savait pas que le drapeau du IIe Reich allemand était un symbole utilisé par les néonazis. Il ne savait pas non plus que le Bloc identitaire français co-organisait les «Assises internationales sur l’islamisation» à Paris, auxquelles il a participé en 2010. Quant à Christian Varone, avocat de formation et commandant de police, il ne savait pas que les lois turques et suisses interdisaient d’emporter des chapiteaux sculptés dans ses valises en rentrant de vacances.

L’excuse est à la mode parmi les politiciens valaisans et choque peu en Valais. Elle pose au moins deux questions. D’abord celle du niveau de formation et des connaissances culturelles des politiques concernés. Ensuite celle de la validité de cette réponse. Est-il suffisant de ne pas avoir su pour être dédouané, quand on est un personnage public?

Publicité