Avec Genève, Swissair aura été victime de sa propre stratégie. Philippe Bruggisser avait voulu introduire une nouvelle culture du transport aérien dans ce pays, rationnelle, dénuée de toute émotion, visant uniquement la raison économique. Il y aura en partie réussi, mais au détriment de la compagnie qu'il dirigeait. Agacée par un service déclinant, dont la ponctualité devrait pourtant être la première exigence, la clientèle Swissair au départ de Genève a mis son drapeau dans sa poche. Sur les vols longue distance, que Philippe Bruggisser entendait soigner particulièrement, on a désormais moins d'états d'âme à emprunter Air France ou Lufthansa.

Swissair, qui agitait partout son statut de compagnie privée, dénuée de tout devoir envers la communauté nationale, a cru pouvoir mépriser les politiques. La politique se venge toujours. Et ce pourrait être sur le monopole de Swissair dans certaines liaisons aériennes, comme Genève-Zurich. Il y a trois ans, la tentative genevoise de tailler quelques croupières à l'orgueil zurichois de Swissair avait échoué. Il y en a déjà que la tentation démange.

Carlo Lamprecht s'est trop agité dans le landerneau romand pour se contenter de belles promesses, alors qu'un deuxième siège démocrate-chrétien est à portée de main, cet automne à Genève. Il lui faudra du consistant.

A défaut, on verra quelques-uns de ses amis se rappeler au bon souvenir de Swissair. Belle occasion dès lors pour Mario Corti, le nouveau patron de SAirGroup, de faire coup double en répondant à la demande de Genève sur l'amélioration de la liaison aérienne Genève-Zurich: renouer avec la classe politique de ce pays et faire un geste en direction de sa clientèle de base.

Cela dit, avec sa proposition de compagnie privée exploitant à elle seule la desserte interne du pays, Bénédict Hentsch tombe plutôt mal. Les cantons n'ont ni l'envie de subventionner indirectement Swissair, ni surtout le goût

à renouveler la cruelle opération de SWA. Seuls l'histoire et les orateurs

se répètent. Les mauvais placements, jamais. En principe…