Les dernières élections valaisannes, en mars 2001, ont été marquées par un recul de la présence des femmes au Grand Conseil et l'échec de la candidature de Cilette Cretton au Conseil d'Etat. Pour la première fois depuis 1985, la progression des femmes au parlement a été stoppée. Seules 17 femmes ont été élues, soit 13,1%, contre 21 la période précédente ou 16,2%. Les femmes ont progressé toutefois à la suppléance avec 31 élues, soit 24%.

Le Bureau valaisan de l'égalité a présenté jeudi son rapport sur les femmes dans la politique. La campagne menée en mars dernier engageant les électrices et les électeurs à ne pas biffer les femmes sur les listes s'est révélée un échec. En effet, la probabilité pour une femme d'être élue est restée stable, soit en défaveur des candidates. A la députation, cette probabilité a été de 47,2% contre 62,4% pour les hommes. «S'il n'a hélas pas pu constater de changement dans les pratiques de biffage, le Bureau de l'égalité est satisfait d'avoir suscité discussions et réflexions autour d'un thème qui constitue un obstacle majeur à une meilleure représentation féminine.» Sur le plan suisse, le Valais est avant-dernier dans la représentation féminine, juste avant le Tessin, mais après Glaris, Schwytz et les Grisons.