A défaut de partir favorite, la gauche radicale part nombreuse. Près d’un mois après l’annonce des cinq candidatures d’Ensemble à gauche, le POP Vaud a présenté ce lundi un ticket bicéphale. Son ambition est double: bousculer une élection que d’aucuns jugent courue d’avance, et défier sur ses thèmes favoris une «gauche» institutionnelle que le parti n’hésite pas à mettre entre guillemets dans son communiqué de presse.