Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Image d'illustration. Des porcs en élevage en Argovie, octobre 2015.
© WALTER BIERI

élevage

Porcheries: le Conseil d’Etat vaudois promet des mesures «spectaculaires»

Philippe Leuba annonce que l’Etat de Vaud attaquera en justice l’entreprise des Annen, accusée de maltraitance de porcs. Les contrôles des élevages seront augmentés

Le canton de Vaud a décidé un ensemble de mesures «spectaculaires» après le cas de maltraitance dans une porcherie, a déclaré jeudi Philippe Leuba devant la presse. Des dénonciations pénales sont notamment lancées contre l’entreprise Annen, au cœur de la problématique.

A ce sujet: Une vidéo de porcs maltraités provoque l’indignation dans le canton de Vaud

Montants doublés

Un contrôle général des 23 porcheries Annen mené le 18 août débouche sur «des dénonciations pénales, des enquêtes et des sanctions administratives», note le communiqué de presse. La structure des dix sociétés Annen sera contrôlée afin de vérifier l’indépendance économique des entités entre elles.

En outre, le montant alloué aux contrôles des porcheries par des vétérinaires est doublé. De plus, une formation obligatoire sera imposée à tous les porchers bénéficiant d’aides publiques.

Les Annen visés par les amis des animaux

Début août, les images d’une porcherie filmée par Fondation MART (Mouvement pour les animaux et le respect de la terre) ont provoqué l’émoi dans le canton, après des affaires similaires ailleurs. On y voit des cochons aux pattes rongées et aux arrière-trains ensanglantés, le groin fourré dans les plaies de leurs congénères.

La fondation a affirmé qu’elle a tourné cette vidéo à La Praz, dans le canton de Vaud, en fin de semaine dernière, et a porté plainte auprès du Service vétérinaire cantonal contre le propriétaire de l’élevage, Willy Annen. Celui-ci a nié que les images puissent provenir de l’une de ses installations.

Un laxisme cantonal?

Les défenseurs des animaux ont émis des critiques sévères à l’égard des autorités vaudoises, en particulier les services du vétérinaire cantonal, accusées de laxisme.

Après la diffusion de la vidéo, les Verts vaudois ont précisément dénoncé un «laxisme» en matière d’élevage dans le canton. «Près d’une année après les premières interventions parlementaires demandant un renforcement des contrôles dans les porcheries vaudoises, des images choquantes mettent à nouveau en lumière de graves cas de maltraitances animales», ont-ils reproché début août.

Lire aussi: Un nouveau cas de maltraitance d’animaux en Thurgovie

Publicité
Publicité

La dernière vidéo suisse

Des gilets à 3000 francs pour l'armée suisse? Le débat divise le parlement

Le Conseil national a refusé de suivre l'avis du Conseil des Etats. Celui-ci voulait réduire de moitié la facture des nouveaux gilets de l'armée suisse. Il a été convaincu par les arguments du chef du DDPS, Guy Parmelin. La question reste donc en suspens.

Des gilets à 3000 francs pour l'armée suisse? Le débat divise le parlement

n/a