A Bienne, le site de la future Exposition nationale ne sera pas le prélude au nouveau port. Ayant d'abord imaginé un arteplage en site propre, les responsables de l'Expo.01 avaient modifié leurs plans après qu'une étude a révélé l'instabilité du sol lacustre. L'idée avait alors germé de construire l'arteplage sur l'emplacement du futur port, de conserver la digue construite pour l'occasion et de transformer le tout en havre pour les bateaux après les festivités. Ces jours, l'attribution des mandats arrive à son terme et les responsables «savent exactement comment les arteplages seront construits» par les entreprises générales, indique la directrice technique Nelly Wenger. Pour Bienne, il s'avère que la construction d'une digue «ne sera pas nécessaire car l'emprise au sol sera minime et les résultats de sondages sur les vents sont favorables». La ville y perd une occasion de lier ses dépenses pour l'Expo et celles de sa nouvelle installation. En revanche, les organisateurs s'épargnent le coût de la digue, la construction d'un port provisoire et la perte de temps due à l'obtention du plan d'affectation du port.

N. Du.