Une voix de femme résonne dans l’interphone. Hans-Jakob Boesch, député PLR au parlement zurichois, colle un sourire sur son visage et prend un ton aimable: