L’annonce d’un possible retrait de Crans-Montana du Magic Pass interpelle sur le Haut-Plateau. Le Temps dévoilait ce mardi que les remontées mécaniques de Crans-Montana Aminona (CMA) avaient fait part de leurs exigences aux autres partenaires de l’abonnement commun à 30 stations romandes. Si elles ne sont pas entendues, CMA menace de quitter l’offre dès la fin de l’hiver, une année avant la fin de son contrat.

«Je ne suis pas convaincu que quitter le Magic Pass soit la meilleure solution», déclare Nicolas Féraud. Depuis l’instauration de cette offre l’hiver dernier, le président de la commune de Crans-Montana a constaté une augmentation de la fréquentation et un apport de nouveaux skieurs, qui viennent de l’extérieur de la station. Et il n’est de loin pas le seul à tirer ce constat dans la région.