Résultats

La Poste a enregistré un bénéfice de 420 millions de francs en 2017

Ce résultat a été «grevé par le remboursement d’environ 78 millions de francs» demandé à CarPostal, indique La Poste jeudi. Le volume des lettres a aussi continué de baisser l’an dernier (–4,2%)

La Poste boucle l’année 2017 sur un bénéfice de 420 millions de francs, contre 558 millions en 2016. Les pratiques comptables «non conformes au droit» de CarPostal Suisse SA ont influencé ce résultat.

Le géant jaune qualifie ce résultat de «solide». Mais il est «sérieusement grevé par le remboursement d’environ 78 millions de francs réclamé dans le rapport de révision de l’Office fédéral des transports pour les années 2007 à 2015 ainsi que par la provision constituée pour 2016 et 2017», lit-on dans un communiqué diffusé jeudi.

Lire à ce propos: Le corset paralysant des entreprises publiques

De moins en moins de lettres envoyées

Le résultat d’exploitation (EBIT) s’élève à 630 millions de francs. Il a baissé de 74 millions par rapport à 2016. Les produits d’exploitation ont diminué également, à 7,987 milliards, contre 8,188 durant l’exercice précédent. «La Poste n’en affiche pas moins un solide bénéfice dans son cœur de métier», écrit-elle.

Le volume des lettres continue de baisser (–4,2%), le marché de la logistique subit une pression croissante sur les prix et le recul des opérations aux guichets se poursuit, explique La Poste. Les résultats des marchés des lettres et des colis s’affichent néanmoins à la hausse.

Nouveaux centres colis

Avec la croissance du commerce en ligne, le volume des colis a en effet pris l’ascenseur: quelque 130 millions de paquets ont été distribués l’année dernière, ce qui correspond à une augmentation de 6,2%. La division PostLogistics affiche un résultat de 119 millions de francs (+2 millions).

La Poste compte investir environ 150 millions de francs dans la construction de trois nouveaux centres colis régionaux d’ici à 2020. «Il est en outre probable que de nouveaux centres colis voient le jour dans d’autres régions également», précise le géant jaune.

Dividende pour la Confédération

Quant à PostFinance, «elle veut devenir la banque numérique leader du marché suisse» d’ici à 2020. L’année dernière, la banque postale a réalisé un résultat d’exploitation de 549 millions de francs (+7 millions). Une progression qu’elle explique par les bénéfices tirés de la vente de deux portefeuilles d’actions, «mais aussi par les effets positifs de reprises de dépréciations sur des immobilisations financières».

La Poste a investi à hauteur de 394 millions de francs. Au 31 décembre dernier, ses fonds propres s’élevaient à 6,613 milliards. Le conseil d’administration veut proposer à l’assemblée générale de verser un dividende de 200 millions à la Confédération, lit-on dans le communiqué.

Du côté de CarPostal, le remboursement des indemnités trop élevées perçues de 2007 à 2015 (78,3 millions de francs) pèse sur le résultat d’exploitation, qui boucle sur un déficit de 69 millions. «Une provision de 30 millions de francs a en outre été constituée pour les exercices 2016 et 2017», indique La Poste. Le montant effectivement nécessaire sera fixé ces prochaines semaines.

Publicité