La pierre ollaire est une pierre mythique en Valais et dans les Alpes, notamment utilisée comme matériau réfractaire pour la construction de fourneaux. Son utilisation remonte avant notre ère. Ici, il s'agit d'un pot à usage multiple, marmite ou urne funéraire. Cet exemplaire a été trouvé à Waldmatte.

Olivier Paccolat précise qu'on a trouvé à l'intérieur un galet de chauffe, utilisé vers le IIe ou IIIe siècle apr. J.-C., pour réchauffer l'eau: «Il est très intéressant de parler de l'habitat sur ce site, note-t-il. Les maisons contenaient une seule pièce, d'environ 50 m2, avec un foyer au centre. Elles étaient bâties en bois et en terre, une forme d'architecture de type alpin qui s'est prolongée jusqu'à nos jours.» Les fouilles ont permis de trouver de nombreux récipients en céramique à usage domestique et culinaire. Les Valaisans de l'époque se nourrissaient essentiellement de céréales (millet). Quant à la viande, c'était le mouton qui avait la priorité. Et qui dit mouton, dit forcément un loup quelque part. En effet les archéologues ont trouvé à Gamsen, soigneusement enterré, un crâne de loup. Et il y a fort à parier qu'il n'est pas mort de mort naturelle.