«Certains sabotent le développement du parti en menant des campagnes en solitaire.» Ce propos fort, Fulvio Pelli l'a tenu dans la presse dominicale. Le président du PRD aimerait réussir durant la nouvelle législature ce qu'il n'a pas réussi lors de la précédente: unifier le parti.

Comme il l'a affirmé en avril, lorsque le PRD a adopté ses thèmes-clés pour les quatre prochaines années, il ne souhaite plus voir les membres du PRD combattre l'avis majoritaire. Cela concerne en premier lieu les thèmes-clés, à savoir la création d'emplois, la cohésion sociale et l'efficacité de l'Etat. Quelques divergences apparaissent néanmoins dans les sous-chapitres de ces thèmes, par exemple la scolarisation à 4 ans, le statut des écoles privées, le droit de recours ou la simplification du système fiscal, qui se marient mal avec les demandes de nouvelles déductions que des membres du PRD déposent sans cesse.

Il y a surtout une divergence fondamentale à propos de la politique des étrangers. Une minorité radicale soutient l'initiative de l'UDC sur les naturalisations.