La première assemblée générale de Téléverbier à l'ère boursière s'est déroulée, vendredi à l'Hôtel du Parc à Martigny, sous le signe de l'hommage. Décédé dimanche dernier, son président en exercice, Jacques-Louis Ribordy, a été l'objet de multiples hommages de la part de ses anciens collaborateurs et coadministrateurs. C'est le vice-président, Jean-Pierre Morand, qui a retracé, non sans émotion, le parcours du défunt durant ses dernières années. En évoquant notamment la pénible affaire Téléverbier, «une lutte qui a marqué la dernière année et dans laquelle il a souffert». Et d'ajouter plus loin: «Le vent mauvais de la zizanie souffle maintenant contre ceux qui en sont les responsables.»

Cela dit, la plus grande société de remontées mécaniques de Suisse boucle un exercice qualifié de bon: «Contrairement au pessimisme que l'on rencontre dans la branche, nos perspectives sont réjouissantes», a fait observer Jean-Pierre Morand, par ailleurs appelé à accéder à la présidence. Le chiffre d'affaires a atteint 39,6 millions de francs, le dividende a été de 5%, soit 1,05 million pour un capital de 21 millions. Les actionnaires bénéficieront en plus dorénavant d'une prime sous forme de points à faire valoir sur les titres de transport.

285 actionnaires, représentant 77,3% du capital, ont assisté à cette assemblée qui n'a connu aucun incident, contrairement à celle de l'année dernière, qui avait vu un affrontement entre les pro- et anti-Compagnie des Alpes. Au contraire, le rendez-vous de vendredi était à l'apaisement. La CDA a décidé de transmettre à la commune de Bagnes 21 000 actions, soit 1,5 % du capital, selon les promesses faites l'année dernière. La CDA conserve donc 20,3%. Enfin, le conseil d'administration se voit reconduit. Pour remplacer Jacques-Louis Ribordy, c'est l'ancien directeur du Credit Suisse, le Glaronais Klaus Jenny, propriétaire à Verbier, qui a été élu par acclamation.

Si Téléverbier a connu une pause dans les investissements lourds l'année dernière, les prochaines années verront de nouveaux projets importants. La modernisation de la liaison Le Châble-Verbier ainsi que des investissements courants se monteront à environ 20 millions de francs pour 2001. Le remplacement de certaines installations du côté des Savoleyres est prévu à moyen terme.