Le 22 novembre prochain, Luca Mongelli aura 25 ans. Pour la justice valaisanne, cela signifie la prescription de cette affaire, qui agite, bouleverse voire révolte le Valais depuis le 7 février 2002 et la découverte, dans la station de Veysonnaz, de cet enfant de 7 ans, gisant dans la neige, partiellement dévêtu et en état d’hypothermie. Un drame qui le laissera aveugle et tétraplégique. Mais aujourd’hui des voix s’élèvent pour affirmer que ce dossier pourrait ne pas être prescrit fin novembre.

Lire aussi: Affaire Luca: l’autre visage de Janus, c’était Oskar Freysinger