Accueilli à l'aéroport de Zurich par Pascal Couchepin et Micheline Calmy-Rey, le président hongrois, László Sólyom, est arrivé jeudi en Suisse pour une visite d'Etat de deux jours. Celle-ci a débuté à l'EPFZ, qui avait accueilli 197 étudiants hongrois après le soulèvement de 1956. Près de 12 000 Hongrois avaient trouvé asile en Suisse à cette époque, ce qui confère un caractère particulier aux relations entre Budapest et Berne. Au total, 565 étudiants hongrois en Suisse avaient bénéficié d'un soutien financier. László Sólyom a rappelé cet épisode à Zurich devant une plaque commémorative installée en 2007.

Pascal Couchepin a évoqué jeudi avec son hôte la situation dans les Balkans, ainsi que la crise financière, qui affecte très durement la Hongrie. Les deux présidents ont aussi comparé les conceptions respectives, très différentes, de la cohabitation entre les entités linguistiques et du rapport avec les citoyens des pays voisins partageant la même langue et la même identité culturelle. Les échanges culturels sont soutenus entre les deux pays. Le Musée des beaux-arts de Budapest abrite actuellement une rétrospective Ferdinand Hodler. A Berne, László Sólyom et Pascal Couchepin ont inauguré au Musée historique la salle de l'exposition consacrée à la reine Agnès de Hongrie.