A la surprise générale, Heinz Brand n’a pas été réélu au Conseil national en octobre dernier. Mais cet échec lui a permis de recentrer ses activités sur la présidence de l’association faîtière Santésuisse, à la tête de laquelle il a été reconduit ce mercredi. A ce titre, il lui reste beaucoup de combats à mener, notamment dans le cadre de son article expérimental que le Conseil national vient d’adopter lors de la dernière session parlementaire.

Curieuse trajectoire que celle de Heinz Brand. Président de l’UDC grisonne, il connaît une belle ascension sous la Coupole fédérale. Ce politicien spécialisé dans les questions de migration contribue à la victoire de son parti sur l’initiative «Contre l’immigration de masse» en 2014, avant d’être réélu au Conseil national avec le meilleur score du canton l’année suivante. Certains le voient déjà au Conseil fédéral, avant qu’il ne se retire de la course.