Ces dernières semaines, plusieurs titres romands ont été la cible d’attaques plus ou moins virulentes à la suite de la publication de contenus jugés problématiques. Après la vidéo de l’humoriste Claude-Inga Barbey, accusée de véhiculer une idéologie transphobe dans Le Temps, c’est un courrier de lecteur publié dans La Liberté qui a suscité une levée de boucliers. Sa lettre aux «jeunes filles en fleurs» contribuant, aux yeux de certains, à banaliser la culture du viol.