assurance maladie

Les primes vont augmenter de 4% en moyenne en 2016

Le canton de Neuchâtel enregistre la hausse la plus forte, avec 8,2% en moyenne, devant le Jura (+7,4%). Dans les cantons de Vaud, Genève, Fribourg et le Valais, l’augmentation se situe entre 4 et 5%

L’histoire se répète. En 2016, les Suisses paieront plus pour être assurés contre le risque de maladie. Les primes vont en effet augmenter de 4%, a annoncé jeudi le conseiller fédéral Alain Berset. Pour chaque assuré, cela correspond à des coûts supplémentaires de 16,30 francs par mois, note l’Office fédéral de la santé publique.

Mais ce n’est qu’une moyenne. La hausse est la plus marquée dans le canton de Neuchâtel, avec 8,2% en moyenne, devant le Jura (+7,4%). Dans les cantons de Vaud, Genève, Fribourg et le Valais, l’augmentation se situe entre 4 et 5%. Le canton d’Appenzell Rhodes-Intérieures subira la hausse la plus faible, avec 2,2%.

Hausse pour les enfants et les jeunes adultes

Les primes pour les jeunes adultes subiront une nouvelle hausse de 3,6%, soit 13,50 francs de plus par mois en moyenne. Les 19-25 ans sont, contrairement aux années précédentes, touchés cette fois par une hausse moins forte que la moyenne nationale.

Les primes pour enfants augmenteront, elles, en moyenne de 3,9% au niveau national, soit 3,70 francs par enfant. A noter que dans cette catégorie, Neuchâtel (+14,1) et le Jura (+12,3%) se distinguent à nouveau fortement du reste des cantons.

Ces dix dernières années, les primes ont augmenté en moyenne de 3,4% chaque année. Lors de l’introduction de la loi sur l’assurance maladie (LAMal) en 1996, la prime standard s’élevait à 173 francs, contre 428 francs pour 2016. Le montant mensuel moyen des primes a ainsi presque triplé durant cette période.

Un mois pour changer de caisse

Chaque assuré est en droit de changer de caisse pour choisir une assurance maladie de base moins chère. Il doit toutefois veiller à respecter les modalités et les délais prescrits. Les caisses maladie doivent annoncer les nouvelles primes aux assurés jusqu’au 31 octobre. Ceux-ci ont ensuite jusqu’au 30 novembre pour résilier leur contrat.

Un changement de caisse est possible dans tous les cas, même si la prime de l’assurance de base n’a pas augmenté et si l’assuré a conclu une assurance avec franchise à option ou avec un choix limité de médecins et d’hôpitaux.

Il est également possible de rester dans une caisse pour l’assurance de base et de contracter des assurances complémentaires dans une autre. La personne devra alors se soumettre à un questionnaire de santé pour les complémentaires.

L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) recommande d’entreprendre les démarches assez tôt et par courrier recommandé: la résiliation doit impérativement parvenir à l’assureur avant la fin de novembre. C’est la date d’arrivée du courrier et non celle de son envoi qui fait foi. Le changement de caisse prend effet au moment où le nouvel assureur a communiqué à l’ancien qu’il prend en charge le client, sans interruption de la couverture.

Des sites internet comme comparis.ch ou bonus.ch offrent des comparaisons individualisées. L’OFSP a aussi développé son comparateur, disponible sous Priminfo, fournit également des fiches d’information, des lettres types ainsi que des conseils.

Publicité