C’était joué d’avance. L’initiative du Centre «pour des primes plus basses et un frein aux coûts» n’a eu aucune chance devant le Conseil national. Le parti du président Gerhard Pfister était seul contre tous, ainsi que les travaux en Commission de la santé (CSSS) l’avaient montré. En revanche, la chambre basse a largement approuvé un contre-projet indirect incluant un contrôle des coûts et des mesures concrètes comme une baisse sur les tarifs des laboratoires.